Martin Luther King

Martin Luther King (1929-1968)

 

luther.jpg

 


                 Martin Luther King  est fils et petit-fils de pasteur et le deviendra également par la suite, il est élevé au sein d'une société ségréguée dans une Amérique dîtes " ségrégationniste " (Sud des Etats-Unis). Sa première expérience de la ségrégation raciale a été présente dès l'âge de six ans, lorsque deux de ses camarades de jeu blancs lui disent qu'ils ne sont plus autorisés à jouer avec lui.

 

              Il sort diplômé de Morehouse College avec un licence d'Arts en sociologie et obtient au Crozer Theological Seminary une licence en théologie. Il reçoit également un Doctorat en Philosophie de l'Université de Boston. En 1953, Martin Luther King devient le pasteur de l'église baptiste de l'avenue Dexter à Montgomery (Alabama, au Sud-Est des États-Unis) lors d'une époque marqué par les violences contre les noirs. En 1955, il mène le Boycott des transports publics de Montgomery avec l'aide du pasteur Ralph Abernathy et d'Edgar Nixon, directeur local du National Association for the Advancement of Colored People.

 

         mlk-montgomery-bus-boycott.jpg

           

 

               Le pasteur est arrêté durant cette campagne qui dura 382 jours et qui devient extrêmement tendue à cause des ségrégationnistes blancs qui ont recours au terrorisme. L'action s'étend dès lors que Martin Luther King apparaît comme le leader national du mouvement de résistance. En Janvier 1957, les leaders noirs de dix États du Sud se rencontraient pour former l'organisation qui s'appellera Southern Christian Leadership Conference (SCLC), et King fut élu président. pour commencer, cette organisation décidé de concentrer son attention sur la discrimination pratiquée dans les transports en communs, et l'accession des Noirs au droit de vote... Le progrès vers l'égalité raciale avançait lentement, surtout dans le Sud des États-Unis. On se contentait de gestes symboliques, par exemple, quelques élèves noirs furent acceptés dans une grande école. De ce fait, la patience des Noirs était mise à rude épreuve. Le Leader avait conscience de tous les espoirs qui avaient été mis en lui. Aussi fit-il l'apprentissage des ghettos noirs, quand bien même il s’apercevait qu'on l'écoutait moins. Progressivement aussi, il découvrit que le mal n'était pas seulement dans les cœurs, pas seulement dans les institutions, mais qu'il était également dans les choix politiques. Jusqu'ici, il avait cru au système américain : il commençait à présent à le critiquer. C'était tout le système qui était empreint de racisme. Martin Luther King commença à perdre le contrôle des émeutes, il proposa donc, des moyens non-violents de protestations « L'aspect pathétique de cette expérience n'est pas la blessure d'un individu. Il démontre qu'un climat de haine et d'amertume imprègne tellement notre nation que des accès d'extrême violence doivent surgir inévitablement. Aujourd'hui c'est moi. Demain cela pourrait être un autre dirigeant ou n'importe quel homme, femme ou enfant qui sera victime de l'anarchie et de la brutalité. J'espère que cette expérience prouvera être socialement constructive en démontrant le besoin urgent de la non-violence pour gouverner les affaires des hommes. » On ne l'écouta pas. Ne désespérant pas, MLK, alors qu'il était une nouvelle fois emprisonné à Birmingham avec d'autres leaders, commença à préparer avec ceux-ci l'organisation d'une " marche des pauvres " de tout le pays vers Washington pour le printemps en 1968. Le 20 septembre 1958, il est poignardé à la poitrine par Izola Curry, une femme noire qui l'accuse d'être un chef communiste et qui sera jugée comme déséquilibrée. Par la suite, en 1961 et 1962, en Géorgie, il rejoint les activistes locaux du Student Nonviolent Coordinating Committee (SNCC), et du National Association for the Advancement of Colored People mené par William G. Anderson, un médecin noir. En juillet 1962, il est également condamné à 45 jours de prison ou 178$ d'amende. Il choisit la prison mais est discrètement libéré au bout de 3 jours par le shérif Pritchett qui s'arrange pour faire payer son amende. Plus tard, le 13 avril 1963, il est arrêté après avoir mené un boycott à Birmingham et c'est là qu'il écrit la célèbre Lettre de la prison de Birmingham (Letter from Birmingham Jail), un traité définissant sa lutte contre la ségrégation. C'est ainsi qu'il recevra un soutien direct du président John Fitzgerald Kennedy, qui le fera libérer une semaine plus tard. Le 28 Août 1963, Martin organise la Marche vers Washington et y présente son fameux discours : « I have a dream » (voir ci-dessous). En 1964, il devient le plus jeune lauréat du Prix Nobel de la paix a être récompensé : il n'a que 36 ans. Cette récompense traduit bien l'importance de l'engagement de cet homme charismatique en faveur des droits de l'homme et de la paix. En 1966, le pasteur de l'Alabama quitte le sud des États-Unis pour emménager à Chicago. Il découvre une autre forme de ségrégation, plus perfide. Dans le nord, le sort des Noirs, comme de l'ensemble des immigrés, se révèle particulièrement difficile. Isolés dans des ghettos, leurs conditions de vie sont déplorables. Le 4 avril 1967, il fait à New-York le discours « Au-delà du Viêt Nam : le moment de briser le silence ». Il y dénonce l'attitude des États-Unis au Viêt Nam et insiste sur le fait « qu'ils occupent le pays comme une colonie américaine » et appelle le gouvernement américain « le plus grand fournisseur de violence dans le monde aujourd'hui ». Il insiste aussi sur le fait que le pays a besoin d'un plus grand changement moral. Le 4 avril 1968, à Memphis (Tennessee), M.L. King est assassiné d'un coup de feu, alors qu'il vient soutenir une grève des éboueurs de la ville. L'enquête est menée de façon hâtive, son assassin est rapidement arrêté, jugé et condamné à la prison à perpétuité, il admettra sur son lit de mort, avoir fait parti d'une conspiration. 

 

             Pour Luther King, la ségrégation n'était que l'infime partie d'un problème bien plus vaste, "Le racisme, l'exploitation économique et le militarisme sont liés et vous ne pouvez réellement vous débarrasser de l'un d'entre eux sans vous débarrasser des autres."

 

Passage du discours " I have a dream

Traduction du discours de Martin Luther King

 

Commentaires (4)

1. jujo (site web) 12/09/2016

mon exercice je l'ait entièrement[url][/url]

2. jujo (site web) 12/09/2016

Ca ma très bien aider

3. fuork5 24/04/2016

merci ça m'a aidé pour mon tpe

4. allo 15/09/2015

ILLUMINATI

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site