La ségrégation en chiffre

Composition ethnique

              D'après le livre Atlas historique des Etats-Unis de 1783 à nos jours de Frédéric Salmon, paru en 2008. Le graphique en barre empilé en pourcentage de la page 48 montre que la population noire américaine a diminué depuis 1790, dans la mesure où il y avait 20 % de noirs à cette date sur la totalité du territoire américain. En 1940, la population noire américaine est deux fois moins importante qu'il y a 150 ans c'est-à-dire 10 % de noirs. En 2000, on constate qu'il y a autant de noir qu'en 1790 concrètement environ 20 %.

On peut donc en déduire qu'après l'émancipation des noirs par Lincoln en 1863, la ségrégation a diminué le nombre de noirs dû aux nombreux lynchages. L'augmentation du pourcentage de la population noire en 1940, démontre une nette amélioration de leur condition de vie. Dès la fin de la ségrégation en 1965, le pourcentage de noir a fortement augmenté passant de 10 % à 20 % 80 ans. Grâce au vote du Civil Right Act.


149329-10151377425988308-1535085929-n-1.jpg

La carte des Etats-Unis des pages 54/55 montre qu'il y a toujours une majorité de noirs vivants dans le sud-est du pays (34 658 000 millions de noirs) en 2000. On peut voir que le nombre de noirs est trois fois plus important qu'en 1920. La répartition de la population noire est plus homogène qu'il y a 40 ans.



430162-10151377425983308-880024939-n-1.jpg


La carte des Etats-Unis des pages 52/53 montre qu'il y a une majorité de noirs vivant au sud-est du pays (10 464 000 millions de noirs) en 1920. En effet, il y a plus de 50 % de noirs en Caroline du sud et du nord, au centre de la Géorgie, en Alabama et à la frontière ouest du Mississippi (par comté).


______________________________________________________________________________________________________________________


Étude de Philippe Godard


D'après le livre sur la vie de Malcolm X, Pensez par vous-mêmes présenté par Phillipe Godard. La population afro-américaine est jeune : environ un afro-américain sur trois a moins de dix-huit ans, c'est-à-dire environ 33% d'afro-américains. De plus, 85% des afro-américains vivent en ville. Ils représentent ainsi 76% de la population totale de Détroit, 80% de celle de Washington DC, la capitale du pays et plus de 40% de celle de Chicago, de Philadelphie et de New York. Leurs niveaux de vie et de qualification sont inférieur à la moyenne national.


Niveau étude : 16% des femmes afro-américaines et 14% des hommes sont titulaires d'un diplôme au moins équivalent au bac. Les résultats chez les Blancs non-hispanique, sont de 25% de femmes et 31% d'hommes. C'est-à-dire une différence de 9 points chez les femmes et de 17 points chez les hommes.


Les familles afro-américaines sont souvent désunies : 45% sont dirigés par une femme sans son mari, et 8% par un mari sans sa femme. Ces familles sont souvent nombreuses : 16% comptent plus de cinq membres contre 11% chez les familles non hispaniques, c'est-à-dire une différence de 5 points.


________________________________________________________________________________________________________________________



Sondage :

 

 question-1.jpg


  •  Sur 97 personnes interrogées, 59% connaissent la signification du terme « ségrégation » alors que 41% ne la connaissent pas.

 

 

 

 

 question-2.jpg


  •  Après avoir expliqué ce qu'était la ségrégation aux 88 personnes interrogées, 64% pensent qu’il existe toujours une forme de ségrégation aux Etats-Unis alors que 36% ne le pensent pas.

 

 

 

 

 question-3-copie.jpg


  • Sur 111 personnes interrogées :

 

-  37% connaissent Martin Luther King

-  8% connaissent Rosa Parks

- 14% considèrent   Barack Obama comme un leader afro-américain

-  7% connaissent  Malcolm X

-  1% connaissent Booker T. Washington

- 33% ne connaissent aucun leaders afro-américains.

 

Autres ? Nous avons eu aussi des réponses très variées t-elle que différents acteurs afro-américains comme Will Smith, Samuel L. Jackson et Morgan Freeman. Des chanteurs comme Michael Jackson par exemple, un chanteur afro-américain devenu blanc. Ainsi que Nelson Mandela un défenseur des droits des noirs en Afrique.

 

 

 

 

question-4-copie.jpg


  • Sur 93 personnes interrogées, 82% pensent que l’élection de Barack Obama a permis de faire évoluer les moeurs contre 18%  qui ne le pensent pas.

 

 

 

 

 

question-5-copie.jpg


  • Pour finir, nous avons demandé à 58 personnes s'ils étaient pour ou contre la ségrégation, 10% sont pour face à 90% de contre.

 

 

 

Nous avons réalisé ce sondage grâce à Google Document (posté sur les ordinateurs du CDI) ainsi, qu’en interrogeant directement des élèves et des professeurs du Lycée Jacques Monod. 

 

Sondage fait par TPE-ségrégation


Commentaires (2)

1. Françoise Colombini 05/06/2017

Bravo, votre site est impressionnant. Peut-être auriez-vous pu aussi vous référer et citer "Une histoire populaire des Etats Unis" de Howard Zinn, également riche en informations sur la participation des noirs aux mouvements sociaux, mais il y a tellement de livres intéressants sur le sujet. Bonne chance pour la suite de vos études, qui semble prometteuse.

2. IKENE Dihia 22/11/2013

Bonsoir, votre site est intéressant, les chiffres dont clairs, et les infos sur la ségrégation complètes. Attention aux fautes d'orthographe et surtout le sondage pour ou contre la ségrégation est mal venu, pas sûr que les personnes interrogées connaissent la signification et l'histoire de ce terme. Bonne chance pour vos TPE ^^

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site