Bibliographie

 

La littérature


Langston Hughes, Richard Wright, James Baldwin et Toni Morrison figurent parmi les grands noms de la littérature américaine du XXe siècle. Chacun à écrit sur l'expérience noire aux États-Unis et exploré, souvent douloureusement, les facettes de l'identité afro-américaine.


L'écrivain Langston Hughes (1902-1967) est l'un des principaux acteurs de la Harlem Renaissance (c'est un mouvement de renouveau de la culture afro-américaine, dans l’Entre-deux-guerres. Son berceau et son foyer se trouvent dans le quartier de Harlem, à New York. Cette effervescence s’étend à plusieurs domaines de la création, les Arts comme la photographie, la musique ou la peinture, mais c’est surtout la production littéraire qui s’affirme comme l’élément le plus remarquable de cet épanouissement). Poète, écrivain, musicien. Il connaît la gloire avec The Weary Blues, un recueil de poèmes qu'il publie en 1926 dans la revue The Crisis. Il influencera Senghor et Césaire, les poètes de la négritude. 


Poèmes : Moi aussi je chante l'Amérique, Je suis un nègre, Le nègre parle des fleuves...


hughes-1.jpg


 

Richard Wright (1908-1960) publie Black Boy, un récit autobiographique centré sur sa jeunesse dans le Sud profond. Il y dénonce les conditions de vie des Noirs, entre misère et ségrégation, et relate un voyage en train avec sa mère au cours duquel il découvre sa couleur et les règles de la ségrégation auxquelles il doit se conformer. 

 

Récit autobiographique : Black Boy, Paris, Gallimard, Folio 1983. Trad. M. Duhamel.

 

Richard



James Baldwin (1924-1987) publie, en 1955, Notes of a Native Son (Chronique d'un pays natal), récit autobiographique qui rassemble des textes déjà publiés dans des revues, portant sur divers aspects de la vie de l'écrivain, aux États-Unis et en France. La mort de son père, à Harlem, en 1943, est l'occasion pour lui de se confronter à l'héritage de son amertume d'homme noir. 

 

Récit autobiographique : Chronique d'un pays natal, Paris, Gallimard, 1973. 

 

220px-james-baldwin.jpg

 

 

Toni Morrison est née en 1931 dans une famille ouvrière de l'Ohia. A 18 ans, elle entre à Howard, université noire du district de Washington, pour des études de lettres. Dans les années 1960, elle enseigne la littérature et commence à écrire. Son premier roman, l'Oeil le plus bleu, sort en 1970. Il raconte une année de la vie d'une fillette de la petite ville de Lorain (sa ville natale) qui rêve d'avoir les yeux bleus et se croit laide en raison de la couleur de sa peau. Elle en devient folle. Toni Morrison a reçu le prix Nobel de la littérature en 1994. 

 

Roman : l'Oeil le plus beau, Paris, Christian Bourgois éditeur, 1994.

 

toni-morrison.jpg

 

Source : Les Noirs américains, en marche pour l'égalité par Ndiaye

 

 

Livres utiles dans nos recherches :


Atlas historique des États-Unis

Atlas historique


Cet Atlas historique des États-Unis de 1783 à nos jours est publié aux éditions Armand Colin par Frédéric Salmon,qui est un géographe indépendant et spécialiste des États-Unis.

 

 

_________________________________________________________________________________________________________________________

 

Malcolm X - Pensez par vous-mêmes

 

9782748507652.jpg

 

Ce livre retrace l’histoire des afro-américains aux États-Unis, puis la vie de Malcolm X, notamment ses derniers mois, à partir de sa rupture avec la Nation de l’Islam. Suit un discours de Malcolm X, adressé aux étudiants de l’université McComb, dans le Mississippi, daté du 1er janvier 1965. Ce discours, traduit ici pour la première fois en français dans son intégralité, expose les principaux thèmes de sa pensée politique. Son œuvre présente également le programme du Black Panthers Party. Quelques chiffres retracent à grands traits la situation des Afro-Américains dans les États-Unis d’aujourd’hui.


__________________________________________________________________________________________________________________________


Les Noirs américains - En marche pour l'égalité

Les Noirs Américains


 Résumé : " Le 20 janvier 2009, Barack Obama est devenu le premier président noir des États-Unis. Un événement historique pour le monde entier, mais d'abord pour cette nation au lourd passé raciste. En effet, à l'abolition de l'esclavage par Lincoln en 1865 ne succède qu'un bref printemps démocratique: les lois Jim Crow imposent aux Noirs la ségrégation et la privation du droit de vote dans le Sud des États-Unis. A partir de 1915, ils migrent par millions dans les grandes villes du Nord. Naissent alors les ghettos: Harlem à New York, le South Sicle à Chicago où, malgré des conditions de vie très dures, la culture afro-américaine se réinvente à travers le jazz et la littérature. En 1955, une certaine Rosa Parks refuse de céder sa place à un Blanc dans un bus. L'incident met le feu aux poudres. Sous la conduite inspirée de Martin Luther King, le mouvement pour les droits civiques va gagner en dix ans le combat de l'égalité juridique. Depuis, reste à remporter la bataille contre la misère et la marginalité... Au rythme des violences, des luttes, des conquêtes et des espoirs vécus par les Noirs américains, Pap Ndiaye retrace un siècle et demi d'histoire des États-Unis. "


_________________________________________________________________________________________________________________________

Martin Luther King : L'apôtre de la non-violence

MLK


Résumé : " Je rêve qu' un jour [...] les fils des anciens esclaves et les fils des anciens propriétaires d' esclaves pourront s' asseoir à la table de la fraternité [...]" C' est parce que Martin Luther King a connu la ségrégation et qu' il a reçu le militantisme et la religion en héritage qu' il choisit de mettre son intelligence exceptionnelle au service de la lutte pour les droits civiques, de la justice sociale et la paix. Il s' engagera toujours en première ligne pour que tous puissent un jour chanter les paroles du vieux spiritual noir " Libres enfin. Libres enfin. Merci, Dieu tout-puissant, nous voilà libres enfin." Le 4 avril 1968, une balle met fin à son combat. Il n' a pas encore quarante ans.


________________________________________________________________________________________________________________________


Rosa Parks : Non à la discrimination Raciale


rosa-parks-non-a-la-discrimination-raciale-couv.jpg


Résumé : Le 1er décembre 1955, Rosa Parks, assise dans l'autobus, refuse de se lever pour laisser sa place à un passager blanc. Son arrestation va provoquer un mouvement de révolte de la communauté noire contre la politique ségrégationniste des États-Unis et un boycott de la compagnie de bus. En 1964, les lois ségrégationnistes seront abrogées.

_______________________________________________________________________________________________


Les États-Unis : Histoire et civilisation


bertrand-andre-etats-unis-histoire-et-civilisation-temoignages-et-document-livre-146043930-ml.jpg


Claude-Jean Bertrand, Les États-Unis : Histoire et civilisation, édité par Presse universitaire de Nancy, en 1991, 402 pages, la collection univers anglo-américain.


Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site